Les tribulations des baumes à lèvres

Hello les beautés !
On se retrouve aujourd’hui pour parler soins. En effet, à l’approche de l’hiver ta peau se dessèche, tu commences à te dire que l’étape « crème pour les mains » ne pourra bientôt plus être oubliée sans t’offrir de jolies crevasses, que tu vas bientôt redouter de mettre des ràl mats sans risquer de perdre tes lèvres avant la fin de la journée, tout ça, tout ça !
J’ai donc décidé de faire un post sur les baumes à lèvres car certes, c’est un produit bien banal me diras-tu, il ne mérite peut-être pas un post entier. Cependant j’estime que c’est comme pour tout, on trouve de tout sur le marché. J’entends par là, des produits pas chers qui fonctionnent très bien, d’autres plutôt coûteux pas très efficaces, … Puis il y en a pour tous les goûts : des colorés, en pot, en stick, en tube, à l’effet glossy, …
Je t’arrête tout de suite, je ne vais pas faire un post décrivant tous les baumes à lèvres que l’on peut trouver ici et là. Mais je vais plutôt te présenter les baumes à lèvres que j’apprécie particulièrement et qui ont tous leur petite utilisation attitrée.
Alors je te propose de venir avec moi pour toute une journée afin de suivre les tribulations de mes baumes à lèvres qui ont dû faire un gros travail pour me convaincre car la marche pour trôner sur ma table de nuit est haute.
Commençons donc par le commencement :

le matin 
En générale je me réveille les lèvres parfaitement hydratées donc pas besoin de baume, cependant lorsque je me prépare, par réflexe avant même de commencer à faire mon teint je mets du baume à lèvres, ça hydrate encore un peu plus et ça permet de ne pas maquiller mes lèvres quand j’applique mon fond de teint. Alors à ce moment j’ai deux possibilités :
– Jour à rouge-à-lèvres : J’applique mon baume Burt’s Bees au miel qui va bien hydrater et faire une barrière entre mes lèvres et mon ràl très appréciable, surtout lorsque je décide de porter un ràl mat.
– Jour lambda : Dans ce cas là j’applique un baume EOS qui hydrate moins que mon Burt’s Bees et est parfaitement invisible. Je les adore pour leurs odeurs, leur finesse, leur packaging ( #moutondumarketing ). 
 
 
Mes baumes de journées :

– Là je n’ai pas de baume favoris en particulier, à partir du moment où il est en tube ça me va! Ceux que j’emporte le plus souvent dans mon sac à main sont le Nuxe rêve de miel, mon Baby Lips en teinte Cherry Me.

 

 

 

Mes chouchous, les baumes du soir aka « baumes cocooning » :

 

Le soir où les jours de flemme je recherche avant tout des baumes réconfortant, qui hydratent en profondeur et ont une odeur qui me fait tomber. C’est donc tout naturellement que mes deux chouchous intersidéraux sont le baume Nuxe rêve de miel en pot cette fois ( je l’aime d’amour depuis des années et je pense que s’il existe encore dans des décennies, il me suivra jusqu’à la fin de ma vie ) et le lip Butter labello en senteur coconut (Hmmmm direction les Seychelles à chaque utilisation). Ce dernier est d’ailleurs celui qui a actuellement l’honneur de trôner sur ma table de nuit et que je prends un plaisir fou à appliquer au moment du coucher. J’ai longtemps aimé le Carmex en pot qui fait aussi très bien le job d’un baume que j’appelle de nuit.

 

 

 

 

Le baume SOS :
Oui oui j’ai un baume SOS, tu sais le baume vers lequel tu sais que tu peux te tourner lorsque tes lèvres sont en train de te dire « bye bye » parce qu’il fait -10°C dehors, le baume qui sauvera toujours tes lèvres. Mais celui que je ne veux pas utiliser à tout bout de champ de peur qu’un jour mes lèvres s’y habituent et qu’il ne fasse plus effet ( coucou la folle-dingue ). L’heureux élu est donc... attention roulement de tambour… Le baume eight hours cream d’ Elizabeth Arden en pot encore une fois, alors attention il coûte presque un rein et un bras, mais il est tellement efficace. Alors j’exagère un peu en te disant que je ne l’utilise jamais car en réalité il fait partie des baumes de nuit.

 

Voilà je crois t’avoir exposé toute mon histoire d’amour avec les baumes à lèvres. Et toi, quelle est la tienne ?

 

Laisser un commentaire